Différence entre droit objectif et droit subjectif

Différence entre droit objectif et droit subjectif

Le droit est un domaine complexe et c’est pourquoi il est toujours important d’évoquer les sujets qu’il comprend afin de mieux aider tout individu à le comprendre et à le cadrer dans la vie quotidienne.

Le droit a deux sens essentiels

Le droit est une notion, qui dans un premier sens organise la vie en société et dans un second sens renvoie à la définition du statut des personnes le constituent et à la réglementation des relations qui s’établissent entre elles. Il est donc possible de distinguer ces deux notions dont :

  • Le droit compris comme un ensemble de règles.
  • Les droits compris comme les facultés des personnes à faire valoir leur position.

Les deux sens essentiels du droit correspondent à deux dimensions, dont la dimension objective qui définit les règles qui cadrent la vie en commun des hommes. Il y a également ce qu’on appelle la dimension subjective qui permet de donner à une personne des droits ou des prérogatives.

Le droit objectif

Le droit existe nécessairement pour une simple raison. Il permet en effet de cadrer la vie en société vu qu’il harmonise les rapports sociaux et prévoit les solutions dans le but de régler les litiges qui peuvent éventuellement apparaître. Pour être objectif, il est indispensable des règles qui vont s’appliquer à tous et convenir à la majorité des citoyens, et ce, que ce soit par nécessité ou par prudence. Le droit objectif est donc formé par des règles établies par les hommes pour les hommes. Ici l’objectivité fait référence à deux choses, dont la clarté de ces règles, et leur formalisme, mais aucunement à l’idée qu’elles soient immuables et incontestables, car notons que les lois aussi évoluent. Ceci dit, le droit objectif peut différer d’un pays à un autre ou d’une structure à une autre.

Concrètement, le droit objectif a pour but de délimiter la part de liberté et de contrainte de chacun des individus tout en déterminant ce qui est permis et ce qui ne l’est pas, afin de rendre la vie sociale  possible et de la rendre aussi paisible. Pour régir son fonctionnement et bien organiser les relations des individus qui la composent, chaque société doit ainsi établir obligatoirement des règles.

Le droit subjectif

À part les autorisés et les interdits, une autre signification du droit mérite d’être reconnue. Concrètement, le droit subjectif est celui qui permet à tous les individus de se prévaloir de quelques dispositions dans leurs relations avec les autres personnes. Les droits de la personne s’examinent suivant les situations vu qu’il existe différents droits subjectifs comme :

  • Le droit de vote.
  • Le droit de propriété.
  • Le droit de grève et bien d’autres encore.

Ces droits émanent de manière générale des lois, mais comme vous pouvez le constater, ils ont une application directe et liée à l’individu qui souhaite s’en prévaloir non à la généralité de tous les individus, la preuve, l’interdiction de voler s’applique à tout individu alors que :

  • Un enfant n’a pas le droit de vote.
  • Un militaire n’a pas le droit de grève.
Micheline Jasperot

Laisser un commentaire