Combien coûte un divorce à l’amiable

Combien coûte un divorce à l’amiable

Le divorce est la rupture légale du mariage du vivant des époux. Il intervient pour cause de mésentente ou suite à une faute de l’un des conjoints. On distingue deux catégories de divorces à savoir le divorce accepté et le divorce contentieux. C’est dans cette dernière catégorie qu’entre le divorce à l’amiable. Si dans certains cas la procédure peut être simple et courte, dans d’autres en revanche, elle peut s’avérer complexe et surtout coûteuse. Dans cet article, nous allons présenter le divorce à l’amiable et donner les éléments qui influencent son coût.

Qu’est-ce que le divorce à l’amiable ?

Encore appelé divorce par consentement mutuel, le divorce à l’amiable est régi par la loi n° 2016-1547. On y a recours lorsque les deux parties ne trouvent pas un accord sur les conséquences du divorce. A partir de ce moment donc, les avocats des deux conjoints entrent en jeu pour chacun, défendre les intérêts de son client. Pour une procédure de divorce pas cher, il est souvent conseillé de faire des compromis durant cette phase. Mais qu’à cela ne tienne, le coût du divorce à l’amiable va être fonction de certains facteurs.

Le coût du divorce à l’amiable

Le coût du divorce par consentement mutuel est fonction de plusieurs paramètres. Il y a tout d’abord la nature et la valeur des biens concernés par le partage. Plus ils sont importants, plus le divorce sera coûteux. On peut aussi citer la présence éventuelle des enfants dont il faudra déterminer lequel des parents aura la garde. Comme dernier paramètre majeur, il y a le nombre et la qualité des avocats. Il est évident que les bons avocats s’obtiennent à un prix conséquent. En faisant la somme de ces facteurs, on relève que le divorce à l’amiable le moins cher coûte environs 500€. Ce budget n’est pas le plus onéreux, car pour des procédures longues et complexes, ce prix peut très vite aller au-delà de 10000€.

Judith Hachtilier

Laisser un commentaire