Tous les articles par dans Judith Hachtilier

La SCPI Eurion offre un taux de rentabilité de 4.5 %

Si vous êtes à la recherche d’une méthode pour investir votre argent sans forcément vous ruiner, nous vous conseillons de vous focaliser sur cette SCPI Eurion puisqu’elle met en avant quelques atouts comme la diversité. Le taux de rentabilité est aussi un point fort même si d’autres SCPI peuvent se rapprocher des 6 %. De plus, la part est facturée 200,00 euros, cela permet à tous les profils d’investir dès qu’ils le souhaitent sans impérativement casser leur tirelire. Pour les novices par exemple, elle est idéale pour se confronter dans un premier temps à une société civile immobilière.

Une petite présentation s’impose pour la SCPI Eurion

Inutile de chercher son taux de rentabilité en 2019 par exemple puisque la SCPI a vu le jour en Janvier 2020. Elle n’a donc pas encore fait ses preuves, mais sa capitalisation reste très encourageante puisqu’elle est de 6 millions d’euros. Si vous vous rapprochez d’un expert, il aura sans doute les arguments afin de vous aider à dénicher la meilleure solution pour investir et il sera en mesure de vous présenter cette SCPI Eurion. La durée d’investissement est aussi agréable puisqu’elle s’échelonne de 3 à 20 ans.

Une stratégie efficace pour cette société civile

Vous pouvez vous renseigner auprès d’Asset Management puisque cette société de gestion est à l’origine de la création. Ce portefeuille consiste à dévoiler les meilleurs immeubles européens que ce soit par rapport à l’attractivité, la localisation ainsi que la solidité des locataires. Tout semble alors réuni pour que vous puissiez profiter pleinement de votre investissement sur le long terme. De plus, des baux de longue durée seront au rendez-vous pour être certain que les loyers soient à la hauteur des attentes et les paiements seront ainsi sécurisés. Vous profitez alors de revenus supplémentaires avec un taux intéressant pendant plus de trois ans.

Combien coûte un divorce à l’amiable

Le divorce est la rupture légale du mariage du vivant des époux. Il intervient pour cause de mésentente ou suite à une faute de l’un des conjoints. On distingue deux catégories de divorces à savoir le divorce accepté et le divorce contentieux. C’est dans cette dernière catégorie qu’entre le divorce à l’amiable. Si dans certains cas la procédure peut être simple et courte, dans d’autres en revanche, elle peut s’avérer complexe et surtout coûteuse. Dans cet article, nous allons présenter le divorce à l’amiable et donner les éléments qui influencent son coût.

Qu’est-ce que le divorce à l’amiable ?

Encore appelé divorce par consentement mutuel, le divorce à l’amiable est régi par la loi n° 2016-1547. On y a recours lorsque les deux parties ne trouvent pas un accord sur les conséquences du divorce. A partir de ce moment donc, les avocats des deux conjoints entrent en jeu pour chacun, défendre les intérêts de son client. Pour une procédure de divorce pas cher, il est souvent conseillé de faire des compromis durant cette phase. Mais qu’à cela ne tienne, le coût du divorce à l’amiable va être fonction de certains facteurs.

Le coût du divorce à l’amiable

Le coût du divorce par consentement mutuel est fonction de plusieurs paramètres. Il y a tout d’abord la nature et la valeur des biens concernés par le partage. Plus ils sont importants, plus le divorce sera coûteux. On peut aussi citer la présence éventuelle des enfants dont il faudra déterminer lequel des parents aura la garde. Comme dernier paramètre majeur, il y a le nombre et la qualité des avocats. Il est évident que les bons avocats s’obtiennent à un prix conséquent. En faisant la somme de ces facteurs, on relève que le divorce à l’amiable le moins cher coûte environs 500€. Ce budget n’est pas le plus onéreux, car pour des procédures longues et complexes, ce prix peut très vite aller au-delà de 10000€.